Une unité de production d’aliments de bétails d’un coup d’environ 100 millions de nos francs vient d’être lancer à Pata, capitale du Sofagnama, dans le département de Médina Yéro Foulah. La première au Fouladou. Un choix judicieux dans cette zone qui est le bassin agricole du Fouladou. Le projet dénommé «Patagro» est l’œuvre de la Synergie sénégalaise pour l’éducation et le développement (SYSED), coordonné par Baydi Ndiaye et appuyé par une entreprise turque, Yem Vit, spécialisée dans le domaine. Patagro entend combler un vide dans un milieu rural où 95% des ménages pratiquent l’agriculture avec des cultures vivrières (mil, maïs, sorgho, riz, fonio) qui occupent 54% des superficies emblavées contre 40% pour les cultures de rentes.
Kolda est aussi une région d’élevage par excellence, avec l’aviculture traditionnelle concernant 72% des ménages ruraux, mais celle commerciale tarde à décoller. Tous ceux qui tentent d’investir dans le créneau de l’élevage sont obligés d’aller chercher l’aliment (bétail ou élément volaille) à Dakar. Pour une zone de production de maïs, la contradiction est aujourd’hui régler. L’unité de Pata, avec une capacité de 2 tonnes à l’heure (soit 48 tonnes/jour), va servir un produit de qualité pour le bétail et les aviculteurs. Grâce à un partenariat avec la société Yem Vit qui  assure toute la conception technique dans la fabrication des aliments, en mettant à disposition des concentrés, et l’accompagnement des services techniques. Les meuniers ont été formés par L’Office national de formation professionnelle (ONFP).
source: http://www.sudonline.sn/patagro-va-demarrer-avec-une-production-de-48-tonnes-jours_a_33080.html

Commentaires : 0

Laisser un commentaire

Articles similaires

Nos partenaires