Seulement 2% des étudiants africains se spécialisent dans les filières agricoles, alors que le secteur emploie 60% de la population


La grande oubliée de la formation en Afrique reste paradoxalement le plus grand grenier d’emplois de la région, l’agriculture. Seulement 2% des étudiants africains se spécialisent dans les filières agricoles qui concentrent pourtant 60% des emplois disponibles sur le continent, selon une étude de la Banque mondiale, parue début janvier 2020.

Les perspectives jusqu’en 2025 confirment cette tendance et la Banque mondiale invite les pays africains à investir dans le champ de la formation agricole pour changer cette dynamique.

Ce ne sont cependant pas les centres de formation qui manquent en Afrique. Le désintérêt des apprenants, jeunes en majorité, pour les filières agricoles, serait dû au manque d’attractivité d’un secteur qui contribue pourtant pour 32% au PIB régional.

Commentaires : 0

Laisser un commentaire

Telecharger gratuitement

En vedette

Accompagnement