Chargement...


La relation commerciale entre le Maroc et le Royaume-Uni est assez forte.

Selon l’ambassadeur du Royaume-Uni au Maroc, Thomas Reilly, la coopération bilatérale entre le Maroc et la Grande-Bretagne est dynamique et forte. Ainsi, ce dernier a fait savoir dans une interview accordée à El Espanol que 25% des tomates consommées au Royaume-Uni sont d’origine marocaine.

Répondant à la question “Avec le Brexit , une partie des investissements du Royaume-Uni (UK) dans l’Union européenne (UE) va au Maroc. Pourriez-vous expliquer la nature de cet accord d’association commerciale?”, l’ambassadeur a fait savoir qu’«il existe déjà un accord important sur l’agriculture entre le Royaume-Uni et le Maroc. Par exemple, 19% de l’huile d’olive, 25% des tomates, 60% des sardines et 75% des fruits rouges consommés au Royaume-Uni proviennent du Maroc. La relation commerciale entre les deux pays est assez forte.

Lire aussi : Le Maroc exporte plus de 30.000 tonnes de mandarines au Royaume-Uni

Le gouvernement britannique a pris une décision qui doit être exécutée d’ici la fin de cette année, ce qui signifie que le Royaume-Uni doit rechercher de nouveaux partenaires commerciaux. Si nous voulons que le Brexit réussisse, ces nouveaux partenaires commerciaux doivent être bien situés, géographiquement proches, comme le Maroc. Ils doivent offrir des opportunités commerciales dans différents domaines: agriculture, services aux entreprises, énergies renouvelables, logistique, infrastructures… Au Royaume-Uni, nous devons chercher à trouver ces opportunités d’investissement. Le Brexit peut nous aider à identifier des options qui n’avaient pas été vues et est une opportunité pour étendre le pays et sa capacité à faire des affaires».

Rédactreur(trice)

0 commentaires

Laisser un commentaire