Avantages et inconvénients de la culture de pastèque au Sénégal et la sous-région.

 

La pastèque ou Kankana en Haoussa (Citrullus lanatus) est une Cucurbitacée cultivée principalement pour sa chaire sucrée et très hydratante. Avantages culture pastèque

La culture de la pastèque est possible pendant toute l’année. Les rendements sont néanmoins plus bas pendant l’hivernage à cause du temps couvert et de l‘humidité, de même que quand il fait trop frais ou que les températures sont trop élevées. La pastèque préfère les sols sablo-limoneux, humides mais bien draines et riches en matières organiques.

Les besoins en eau d’irrigation à cette période ne sont pas très importants car la pastèque est principalement cultivée sur les sols sablonneux et avec les pluies et l’effet de l’humidité on peut rester un bon moment sans irriguer, pendant la période sèche chaude, pour permettre à la pastèque de bien se développer, il faut l’irriguer 5 fois par semaine. Sachant aussi que la pastèque est très consommée dans tout le territoire national, on peut dire qu’une bonne campagne peut vous faire gagner beaucoup de revenu. Le fait d’exporter le produit au niveau international n’est pas exclu dans le processus de planification de la production.

 

LIRE AUSSI : culture de la pomme au Sénégal ... expérience  réussie.

 

Inconvénients liés à la culture de la pastèque

 

Nous avons différencié deux types d’inconvénients: les inconvénients liés à l‘organisation du travail et ceux liés à l’état des sols liés après une culture de la pastèque. Pour les contraintes liées à l’organisation de la production, l’écoulement constitue l’obstacle majeur des agriculteurs (49.2%) suivi de la surveillance contre les vols et /ou dégâts par des animaux en divagation (13.6 %). Les difficultés de commercialisation se renforcent par le fait que les producteurs ne connaissent aucune forme de conservation. Celle-ci consiste à poser le fruit mûr non récolté sur un paillage dans un creux. Un amoncellement protège le fruit contre le rayonnement solaire.I ’inconvénient majeur se résume dans l’épuisement des sols suite à la

Culture de la pastèque. Pour les producteurs de pastèque, le mode actuel de culture de la pastèque sans apport d’engrais important pourrait constituer à la longue une menace pour le rendement des autres cultures. On comprend dès lors cette idée d’un paysan: « Celui qui passe la journée dans une parcelle de pastèque court le risque de se retrouver un jour sans nourriture ».

 

 

Fiche technique jointe

La culture de la pastèque est possible pendant toute l’année. Les rendements sont néanmoins plus bas pendant I ‘hivernage à cause du temps couvert et de I ‘humidité, de même que quand il fait trop

Frais ou que les températures sont trop élevées. La pastèque préfère les sols sablo-limoneux, humides mais bien draines et riches en matières organiques. 

 

VARIETES:

 

- New Sugar Baby & quot; à fruits sphériques, à écorce vert uniformément foncé et à petit développement

- Sugar Baby. À fruits obrongs, à écorce vert uniformément foncé et à petit développement & quot ;

- . Charleston Grey, à fruits allongés, à écorce présentant des stries jaunâtres et à grand développement

 

TECHNIOUES CULTURALES 

SEMIS DIRECT

PERIODE : toute I ‘année.

SEMIS : semer en place 3 à 4 graines par poquet écartées de 2 à 3 cm. Pour 1 00 m2 de Culture il faudra entre 25 et 50 grammes de graines

ECARTEMENTS : préparer des planches de 2,5 à 3 m de largeur et marquer deux lignes de semis écartées de 2 m. Laisser 0,75 à 1,5 m entre les poquets sur la ligne, suivant le développement des variétés.

 

FUMURE DE FOND : apporter 2OO à 3OO kg de matières organiques et 2,5 kg d’engrais minéral (1o-10-2o) pour les 100 m2 de culture. L’application de cette fumure s’effectue soit sur des bandes larges de o, 5 m le long des lignes de semis, soit dans des trous plantation & quot; (0,4 m x O, 4 m x O, 3 m). Enfouir par un bêchage.

PROFONDEUR : de 1 à 2cm.

 

LIRE AUSSI : Comment construire un batiment avicole performant en 4 étapes.

 

ENTRETIEN

ARROSAGES : bien que la pastèque soit assez tolérante à la sécheresse, il ne faut pas négliger les Arrosages, surtout au moment du grossissement des fruits. Arroser dans une cuvette autour des pieds ou à la raie.

 

SARCLO-BINAGES : réguliers, surtout en début de culture et en hivernage

DEMARIAGE : éclaircir à 1 ou 2 plants par poquet environ 3 semaines après le semis. Faire suivre par

un arrosage.

FUMURE D’ENTRETIEN : apporter 2,5 kg d’engrais minéral (10-1O-20) pour les 1OO m2 sur la bande autour des plants ou dans la rare, environ 40 jours après le semis incorporer par un léger griffage.

 

RECOLTE ET CONSERVATION 

OCCUPATION DU TERRAIN: entre 100 et I 50 jours (saison sèche), 65 et 85 jours (hivernage).

 

RECOLTE : la Première récolte se situe après environ 75 jours (65 jours en hivernage). Les fruits murs sont reconnaissables à la vrille desséchée en face du pédoncule, au bruit craquant quand on pressé le fruit entre les deux mains le matin et à la vibration caractéristique lorsqu’on les frappe. Récoltés au- delà de ce stade, ils risquent de se liquéfier intérieurement. Couper les fruits avec leur pédoncule.

 

RECOLTE : entre 2OO et 45O kg pour 1Oo m2 de culture.

CONSERVATION : assez bonne, ce qui facilite la commercialisation. Toutefois elle a peu d’intérêt élan donné la possibilité de cultiver la pastèque pendant toute I ‘année.

 

 

 

Mamadou Soumare

Technicien agronome

 

 

Commentaires : 0

Laisser un commentaire

Nos partenaires