L’homme d’affaires sénégalais d’origine libanaise, Youssef Omaïs, 64 ans, a réussi à hisser Patisen, qu’il a fondé en 1981, au rang de leader de l’industrie alimentaire au pays de la Teranga.

Adepte de l’approfondissement de son cœur de métier (bouillons, pâtes à tartiner, boissons aromatisées, etc.), il a mis en service cette année de nouvelles unités de production de bouillon, de mayonnaise,de margarine et de raffinage du sel pour des investissements avoisinant les 40 milliards de F CFA (60 millions d’euros).

lire aussi : Daniel Oulaï, entrepreneur agricole : "Nous allons développer des solutions alternatives aux intrants agricoles".

Alliance avec Wilmar

Déjà présent à travers des filiales en Côte d’Ivoire et au Nigeria, et exportant dans une quarantaine de pays de par le monde, il multiplie les partenariats avec des géants de l’agro-industrie. Objectif ? Accélérer sa conquête continentale à partir de sa plateforme sénégalaise.

Pour y parvenir, Youssef Omaïs ménage sa monture. Il a noué une alliance avec le singapourien Wilmar, géant mondial de l’huile de palme, qui devrait à terme déboucher sur l’implantation au sein du futur port de Bargny-Sendou, près de Dakar, d’une raffinerie d’huile d’arachide et probablement d’une minoterie.

 

 

 

                                   

 

 

 

source : jeuneAfrique

Commentaires : 0

Laisser un commentaire

Articles similaires

Nos partenaires