Le coton contribue pour plus de 4% au Produit intérieur brut (PIB) national et à plus 10% au PIB agricole du Burkina Faso», a indiqué lundi le ministre du Commerce, Harouna Kaboré dans son message à l’occasion de la première Journée mondiale du coton (JMC).Selon Harouna Kaboré, au Burkina Faso, le coton reste le premier produit agricole d’exportation et fait vivre directement plus de quatre millions de personnes, contribuant ainsi fortement à la réduction de la pauvreté et à une croissance inclusive.

Le ministre a rappelé que la commémoration de la JMC est une opportunité pour tous les acteurs et partenaires de la filière cotonnière de marquer un arrêt pour une réflexion féconde, une recherche de solutions pertinentes et durables susceptibles d’impulser un véritable essor de la valorisation du coton et de ses coproduits.

«Cette journée, première du genre, est une occasion pour les pays producteurs de coton de célébrer cette filière qui fait vivre des millions de personnes dans le monde et aussi de penser au futur de la filière», a-t-il mentionné dans son message.

M. Kaboré a reconnu et salué la bravoure des acteurs de la filière cotonnière burkinabè, ainsi que les nombreuses initiatives individuelles et collectives pour sa valorisation. Le ministre saisit l’occasion de la JMC pour rappeler «l’engagement du gouvernement à accompagner les acteurs pour la relance durable de la production cotonnière et leur permettre de vivre décemment des fruits de leurs efforts».

«Cet engagement du Gouvernement pour la relance durable de la production cotonnière, faut-il le souligner, a été matérialisé par des mesures fortes, dès cette campagne cotonnière 2019/2020», a-t-il indiqué.

Il a cité, entre autres «mesures fortes»,  la mise en place d’un Comité de haut niveau pour le suivi de la mise en œuvre des mesures de relance de la production cotonnière, l’organisation d’un atelier national sur la relance durable de la production cotonnière du Burkina Faso, les 11, 12 et 13 mars 2019 à Ouagadougou et l’appui pour rendre accessible les intrants agricoles.

Commentaires : 0

Laisser un commentaire

Articles similaires

Nos partenaires