L’Union européenne lance la troisième phase du Programme d’accélération  international. Un dispositif visant à accompagner des entrepreneurs issus de la diaspora et d’Afrique pour le développement de projets au Maroc, au Sénégal et en Tunisie. Le 15 mars est le dernier délai pour le dépôt des dossiers de candidature. Les candidats doivent déjà disposer d’une première expérience réussie ou avoir développé un produit ou un concept pouvant apporter une réelle valeur ajoutée.

 

Les candidats retenus bénéficieront d’un accompagnement complet de 12 mois qui sera dispensé via l’accélérateur international «Diafrik Invest». A la fin du programme, ils auront mieux compris les marchés ciblés pour construire une offre adaptée, muscler leurs équipes et leur plan d’exécution, préparer et lancer une campagne de levée de fonds ou encore rencontrer des investisseurs.

Le soutien de «Diafrik Invest» se traduira par un mentorat et coaching individuel, une assistance technique et conseil, des missions de développement sur les marchés ciblés ainsi qu’une participation à de grands événements d’affaires. S’y ajoute une formation à la recherche de financement ou encore des rencontres avec des grands acheteurs et des investisseurs.

«Les entrepreneurs de la diaspora bénéficient d’un accompagnement personnalisé pour la création d'entreprise, le cadre d'investissement et les opportunités pour s’impliquer dans le développement des pays d'origine», précisent les coordinateurs du projet. Les entrepreneurs locaux ne sont pas en reste. Ils profitent de MasterClass et de mentoring dispensés par des talents et entrepreneurs de la diaspora. Des voyages de prospection et forum d’affaires sont également organisés.

Côté financement, ce programme vise à connecter les entrepreneurs avec les bailleurs de fonds pour faciliter l'investissement productif via des instruments innovants. Grâce à la mise en réseau d’investisseurs privés (business angels) de la diaspora et d’investisseurs des pays d’origine, le projet crée une dynamique de co-investissement. Les réseaux d'affaires en Europe peuvent être mobilisés pour les activités du projet.

Les «Investment Academies» permettent également de connecter entrepreneurs et investisseurs. A la fin du programme, les 20 meilleurs projets responsables seront promus en recherche d’investissement via une plateforme de crowdfunding.

Lancé en décembre 2016, ce programme international a pour objectif de mobiliser, en 3 ans, 45 hauts talents. Il permettra la co-construction de 3 offres de services «diaspora». Il profitera à 120 bénéficiaires de DiasporaLab/DiasporaTech.

Par ailleurs, 50 entrepreneurs de la diaspora et 45 autres locaux seront accompagnés. 20 projets responsables seront assistés dans la recherche de financement. Ils ciblent cinq secteurs: l’environnement, les technologies vertes, la santé, l’éducation ainsi que l’agroalimentaire. Par ailleurs, 3 évènements régionaux Investment Academy & Networking seront organisés. Les projets retenus seront suivis à chaque étape de leur parcours.

Commentaires : 0

Laisser un commentaire

Nos partenaires