L'accès au foncier au Sénégal: le cas de la zone des Niayes


Réputée et connue par son avantage d’être la zone la plus fertile au Sénégal, la zone des Niayes fait  face à un énorme problème lié à l’urbanisation. L’accès aux terres de culture devient de plus en plus difficile au Sénégal. Cependant l’agriculture urbaine constitue une vraie source de revenu pour les populations rurales surtout celles de la zone des Niayes.  

   se situe la zone  des Niayes ?

Située au nord-ouest du Sénégal et constituée de dunes et de dépressions propices aux cultures maraichères. C’est une bande étroite, d'une longueur de 100 à 280 km et d'une largeur variant entre 25 et 30 km, s’étend d'une part entre la Presqu’île du Cap Vert  et la frontière mauritanienne et d'autre part entre la frange littorale communément appelé la Grande Côte et, approximativement, la route menant de Dakar à Saint Louis. Quatre subdivisions administratives se partagent la zone des Niayes : la région de Dakar, la région de Thiès  la région de Louga, et la région de Saint-Louis.

 

                                                                  

 

Climat, sols et  végétation

La zone se situe dans le sud du sahel africain et la saison humide y est concentrée sur trois mois (de juillet à septembre). Même si les conditions climatiques sont assez favorables, notamment grâce à la proximité de l'océan une menace de  désertification existe, liée au réchauffement climatique global.

Menaces et enjeux

L’axe des   Niayes constitue la zone la plus fertile du pays, en effet l’accaparement abusif des terres s’avère  être une menace non seulement pour les paysans  mais également pour l’environnement et les populations qui y vivent. Les autorités privilégient l’urbanisation de la zone au dépend de  l’agriculture qui est l’activité principale, ce qui est un danger parce que la  faune est menacée et les terres aussi, avec l’avancée du désert due  aux conditions climatiques. On remarque très vite les lotissements des champs qui s’y trouvent en  des terrains à usage d’habitation, ce qui fait que l'on a quasiment plus de surface cultivable. Le géant de l’immobilier  sénégalais a  presque tout acquis avec la complicité des autorités communales, ce qui fait que les agriculteurs n’ont plus de place pour poursuivre leurs activités, sauver la zone, son développement, assurer l’autoconsommation et pourquoi pas exporter les produits qu’on y cultive. En effet  avec l’urbanisation de la zone liée avec le projet urbain du pôle de Diamniado  de nouvelles cités sont construites favorisant ainsi le déguerpissement des agriculteurs impuissant face à cette situation. Ce qui est une grande menace pour le développement de l’agriculture au Sénégal.

Lire aussi:Pourquoi choisir les Niayes pour le maraichage?

L’agriculture  est un pilié très important dans l’économie de cette zone parce qu’elle constitue la  principale source de revenu des acteurs du secteur. Malheureusement  la difficulté d’accès au foncier dans la zone constitue un frein au développement économiques et des activités agricoles des Niayes.

ADJIA NDEYE AWA DIOP

 

Commentaires : 0

Laisser un commentaire

Votre numéro du mois est arrivé

En vedette

Accompagnement

Discutez avec Senagriculture Média
sur WhatsApp