Interview: M. Mbaye ,Green Farm une entreprise agricole sénégalaise.


GreenFarm, une entreprise agricole dirigé par Mr Sidy Mbaye,  a rencontré l’équipe de Senagriculture. Crée en 2014 GreenFarm est une société née au Sénégal mais dont le propriétaire a résidé aux Etats-Unis pendant trois décennies. Pour son retour au pays natal Mr Mbaye a décidé d’investir dans le milieu agropastoral, et enregistre aujourd’hui de belles performances dans la région de Thiès avec 5 employés à temps plein et une vingtaine d’employés à temps partiel sous sa supervision. Une passion une vision et une détermination inébranlable voilà ce qui fait la recette du succès des projets de GreenFarm.

  • Quels sont les ambitions de Mr…qui ont permis à greenfarm de voir le jour ?

Bonjour je dois doit vous remercier d’avoir pensé  à nous, car vous savez nous avons juste commence il a 2 ans et cela nous flatte et nous encourage beaucoup de recevoir votre groupe médiatique pour  discuter avec nous du projet GreenFarm. Tout d’abord, cette société est vraiment parti sur un coup de tête avec un ami alors qu’on se dirigé vers des funérailles à Touba. nous discutions de l’avenir, alors que  je voulais rentrer des états unis où j’ai passé une bonne partie de ma vie et lui voulait planifie une activité après sa retraite et nous nous sommes dit pourquoi pas s’associe et créer une entreprise agricole sachant qu’il avait les compétences nécessaires et que pour ma part je voulais investir au Sénégal. Et de là est née une vision pour le projet, bien que la passion du secteur nous a toujours animé.

  • Aviez-vous travaillé dans le secteur agricole aux états unis ?

Non jamais, je n’avais aucune notion concernant l’exploitation agricole. Je dois avouer qu’au début je ne savais même pas trop dans quel type de culture je devais me lancer mais c’est en chemin que nous avons commencé à avoir de l’expérience

  • Comment décrivez-vous vos débuts dans l’agrobusiness au Sénégal ?

Nous avons eu un start-up (début) compliqué et dans notre pays malheureusement les gens cherchent toujours à se sucrer derrière votre dos, on pense toujours à l’intérêt immédiat et tous les moyens sont bons pour y parvenir. J’ai eu énormément de difficultés à faire confiance par la suite surtout dans un domaine que je ne maitrise pas trop mais ça a fait partie de mon apprentissage et aujourd’hui j’ai la chance de travailler avec une belle équipe. il faut aussi dire que mon fils, qui est rentre du Canada et avec qui je travaille, et moi nous apprenons vite et ça nous a permis de vite comprendre les rouages du secteur.

  • Pouvez-vous nous partager vos impressions sur le secteur primaire au Sénégal ?

Il y a beaucoup de potentialités et énormément d’opportunités comme dans tous les autres secteurs d’ailleurs par contre vous savez il est difficile de moderniser les choses et d’y aller au rythme technologique international vous devez-vous adaptez à l’environnement et au marché local,  mais avec les professionnels du milieu on peut tirer un gros profit à investir dans l’agrobusiness au Sénégal.

  • Comment avez-vous financé votre projet ? et quel jugement vous portez sur le cout de l’investissement lors de votre démarrage ?

J’ai finance mon projet avec l’aide de la banque qui a apporté 50% du capital et le reste a été finance sur fond propre. Vu que nous voulions mettre sur place quelque chose de vraiment solide nous avons mis le paquet financièrement, et l’investissement de départ était plutôt dispendieux.

  • Sur Quel type de culture se focalise GreenFarm ?

Nous avons commencé d’abord avec une culture appelé maraichage, c’est à dire une culture focalisée sur la production de légumes,  mais nous avons eu beaucoup de problème notamment avec la maitrise de l’eau et d’autre facteurs qui saboté nos première récolte. Par la suite nous nous sommes lancés dans la culture de fruits (pastèques, mangues, citrons etc…), et nous sommes plutôt satisfait depuis lors de nos récoltes et aujourd’hui on renforce notre expertise sur ce type de culture.

Lire aussi: Vidéo: Focus sur Baba Prestige agroalimentaire BPA u jeune diplomé au Cœur de l'entrepreneuriat 

 

  • Avez-vous un fournisseur particulier pour vos semences ?

Oui nous avons un partenaire italien qui a ouvert une boutique au Sénégal et qui nous fournit des semences pour chaque campagne.

  • Quelle place occupe l’élevage dans votre projet ?

Une grande place ! C’est le deuxième point de notre projet d’ailleurs, notamment l’élevage de volaille… mais nous voulons d’abord bien stabiliser nos rendements agricoles et produire les éléments nécessaires pour l’alimentation des sujets de notre projet d’élevage afin d’être autosuffisant.

  • Pensez-vous que l’agrobusiness mérite d’être considéré comme une solution d’investissement pour les expatries qui veulent rentrer ?

Bien sûr ! Sans aucun doute, seulement il faut être sur place, ne pas trop calculer ou planifier, être patient, et surtout accepter de tomber parfois et de perdre des dents… car ces dernières repousseront, seront plus belles et plus solides (rires) en d’autres termes, accepter de faire des erreurs au début est indispensable pour ne pas être dépressif dès le départ et je pense que c’est pareil pour tous les autres domaines.

Lire aussi"Or noir" le chocolat Spécial des camerounais 

  • Quel est la vision de GreenFarm à long terme au Sénégal ?

Nous aimerons nous lancer dans l’exportation pourquoi pas, c’est notre ultime objectif … (rires)

  • Un mot pour Senagriculture

Ecoutez ! je vous encourage au nom de tout le personnel de GreenFarm afin de poursuivre cette dynamique peut être que j’aurais été informé de votre existence quand j’étais aux Etats-Unis j’aurais pas commis toutes ces erreurs que j’ai faites à mes débuts, en tout cas le Sénégal a besoin de son secteur primaire et tacher de bien vous positionner, de tel sorte à vulgariser l’œuvre de ces braves agriculteurs, éleveurs et investisseurs qui ont la volonté de produire en quantité et en qualité pour la consommation locale de notre pays. Je vous remercie !

 

 

Commentaires : 0

Laisser un commentaire

Telecharger gratuitement

En vedette

Accompagnement