Le gouvernement Sénégalais veut casser le prix très élevé des moutons pour la célébration de l'Aid el Kebir (Tabaski).


Visite du ministre de l’Elevage et des productions animales au Mali et en Mauritanie pour rencontrer les convoyeurs de moutons au Sénégal, suppression des taxes douanières sur le bétail,... Les autorités sénégalaises multiplient les initiatives cette année, pour casser le prix très élevé du mouton. Une mission qui s’annonce difficile. Les vendeurs n'ont plus d'excuses. Pour alléger les prix très élevés des moutons à l'occasion de la «tabaski», fête majeure dans le calendrier musulman, les autorités sénégalaises ont pris cette année des mesures très avantageuses pour les vendeurs.  Les taxes sur les moutons au niveau des postes de douanes seront supprimées, a annoncé le directeur de l'Elevage, Dame Sow, hier soir dans le journal télévisé de la chaîne publique sénégalaise la RTS1. C'est une mesure incitative qui vise à faciliter le transport du bétail en provenance du Mali et de la Mauritanie. Le Sénégal est un grand marché pour les opéra


Commentaires : 0

Laisser un commentaire

Telecharger gratuitement

En vedette

Accompagnement