Chargement...

"Goût de France" 2019 : La gastronomie sénégalaise à l’honneur.

A trois jours de la 5ème édition de l’opération 'Good France/Goût de France', prévue ce jeudi 21 mars 2019, l’ambassadeur de France au Sénégal, Christophe Bigot, a organisé, ce lundi 18 mars, dans le jardin de la Résidence de France à Dakar, une grande soirée gastronomique.


A trois jours de la 5ème édition de l’opération 'Good France/Goût de France', prévue ce jeudi 21 mars 2019, l’ambassadeur de France au Sénégal, Christophe Bigot, a organisé, ce lundi 18 mars, dans le jardin de la Résidence de France à Dakar, une grande soirée gastronomique. Une fête à laquelle 6 restaurants sénégalais ont pris part en présentant  au public venu très nombreux leurs «menus de rêve» sous forme d’un «Food court». Il s’agit de Terrou-Bi, Pullman, Radisson Blu, La Fourchette, Bidew et Jet café beach. La communauté diplomatique accréditée au Sénégal était parmi les convives.

L'ambassadeur de la France a indiqué que 'Good France/Goût de France' est «une manifestation unique en son genre, qui met à l’honneur la gastronomie sénégalaise», en proposant le même jour des menus à la française. Et l’idée, qui est née au début du XXe siècle, est de faire «un dîner à peu près à la même heure, sur l’ensemble de la planète». Une idée qui a été réinventée il y a 5 ans avec 'Goût de France'. Et l’objectif était d’en faire «un très bel événement franco-sénégalais» et surtout de «mêler des produits du terroir sénégalais et des éléments de la gastronomie française».

Christophe Bigot estime que les restaurants sénégalais «doivent varier et élargir» davantage leur menu. Car, soutient-il, «c’est important en termes de tourisme et d’agriculture».

17 restaurants sénégalais partants
'Goût de France' a démarré «modestement», renseigne Bigot, qui signale que «seul un restaurant a participé à l’exercice en 2016, six en 2017, 11 en 2018». Et pour cette année, il annonce que 17 restaurants se sont inscrits sur le portail dédié à l'événement pour proposer «un menu spécial, français».

Le diplomate français considère que cette fête de la gastronomie, c’est «bien plus de la gastronomie et bien plus que le Sénégal et la France puisqu’elle se déroule à l’échelle de la planète» : «La gastronomie, ce n’est pas simplement le culte du bonheur et du plaisir, elle fait aussi partie de la culture d’un peuple. Quand on pense au Sénégal, on pense au ‘’Thiébou djeun’’, au ‘’Poulet Yassa’’, au ‘’Soupe Kandja’’. Comme on pense en France au ‘’Bœuf Bourguignon’’, et autres.»

Il ajoute que la gastronomie, c’est aussi «un terroir et une économie», à travers le développement de l’agriculture. C’est aussi le «développement du tourisme. Elle est aussi un plaisir, le partage des goûts, des affinités, des émotions, des sensations, des sentiments». Et selon lui, tout cela est dans «la tradition du Sénégal, de l’hospitalité, de la Téranga, du partage d’un repas, et créé des liens extrêmement forts».

La gastronomie, toujours selon l’ambassadeur de France, «c’est également le métissage». Et sur ce dernier, Bigot dit «essayer, non pas seulement de découvrir des plats sénégalais ou des plats français mais, de créer aussi de nouveaux plats. Des plats franco-sénégalais, des recettes sénégalaises avec des produits français, et vice-versa».

L'ambassadeur de la France à Dakar a profité de l'occasion pour saluer la diaspora sénégalaise qui s’active dans la restauration et qui, pour lui, «fait des merveilles à travers le monde». Avant de signaler que l’édition 'Goût de France', qui a noté cette année la participation de 5 000 restaurants à travers le monde, compte atteindre 15 000 restaurants en 2020. Selon lui, à travers cet événement mondial, l’ambassade de France participe également à des formations de cuisiniers dans des grandes écoles de gastronomie en France.

Rédactreur(trice)

0 commentaires

Laisser un commentaire