D’importants moyens financiers prévu pour la formation des femmes leaders du Mali

1000 femmes vont subir une formation dans des secteurs d'activités différentes


Le cadre de concertation et d’action des femmes leaders du Mali (CAFL) se lance dans un domaine bien connu de la formation des acteurs de plusieurs secteurs d’activités pour permettre aux femmes de ne plus être dépendantes.

Cette association est mise en œuvre sous l’égide du ministère de l’emploi et de la formation professionnelle dans le but de mettre en avant la femme leur permettant de devenir des leaders.

En effet, 1000 femmes vont subir des formations dans les secteurs tels que : la savonnerie, la teinture, l’agroalimentaire, l’hôtellerie et l’esthétique. Ainsi, la formation d’un premier groupe de femmes a déjà été actée avec une cérémonie riche en enseignement.

Lire aussi: Comment réussir la culture de manioc ?

« Une dame qui a subi cette formation signifierait la formation de toute une famille. Cela réglerait sans doute un problème majeur de bien être puisque ce sont les femmes qui prennent en charge les foyers. Le développement passe par la femme », déclare la porte-parole des heureux-élues.

Par ailleurs, la Présidente du CAFL, Madame Diarra Mariam Niamé Fofana au moment de sa prise de parole, a estimé que l’association n’est pas à sa première consécration car elle a commencé à œuvrer dans ce domaine depuis des lustres. Selon elle, 340 femmes ont été formé parmi lesquelles des cheffes de groupement réparti dans 6 municipalités du district de Bamako sur la prise de parole.

A lire aussi:Fiche Technique : Culture de la pastèque de manière rationnelle.

En outre, le ministre de l’emploi et de la formation professionnelle malienne, Mouhamed Salia Touré a, dans son speech salué les initiatives que le CAFL entreprend en produisant des résultats exceptionnels.

« Le ministère de l’emploi et de la formation professionnelle va mettre à la disposition de toutes ces femmes qui entreprennent des moyens suffisant pour qu’elles réussissent leurs activités », a laissé entendre le ministre venu présider la cérémonie.

Pour rappel, 200 femmes bénéficiaires ont reçu leurs attestations sanctionnant la fin de leur formation.

 

Rédactreur(trice)

0 commentaires

Laisser un commentaire