Chargement...

Côte d'Ivoire : Des drones pour répondre aux défis de l’agriculture.


Dans un bureau étroit dans la cour de ses parents en Côte d’Ivoire, Joseph-Olivier Biley imagine des solutions aux défis de l’agriculture en Afrique.

Sa réponse: des drones. L’homme de 25 ans et son équipe de diplômés venus de tout le continent ont passé un an à développer et tester des technologies qui, selon eux, peuvent aider à augmenter les rendements, améliorer les prévisions de récolte.  Les drones sont utilisés pour créer des cartes numériques des plantations, qui peuvent être utilisées par les agriculteurs et les fonctionnaires pour vérifier la propriété ou suivre les maladies des cultures.

En Côte d’Ivoire, bon nombre des défis auxquels les agriculteurs sont confrontés se résument à une question d’attribution et de propriété des terres. Le pays, qui exporte également des produits tels que le caoutchouc, le café et les noix de cajou, a lutté pour mettre en œuvre une loi sur les terres rurales datant de deux décennies , en officialisant les règles de propriété.

Comment les forêts tropicales ont éliminées en Côte d’Ivoire

Les conflits de propriété sont fréquents et nuisent à la productivité, tandis que les frontières entre les plantations peuvent facilement changer après une saison particulièrement pluvieuse, ce qui aggrave le problème. Il y a aussi la question de l’agriculture dans les zones protégées. La Côte d’Ivoire a perdu 80% de ses forêts depuis les années 70, principalement à cause des plantations illégales de cacao, mais aussi à cause du commerce incontrôlé de bois, de la culture du caoutchouc et de l’exploitation minière à petite échelle. Elle s’efforce d’arrêter et d’inverser le déclin, mais ces activités devront être menées ailleurs.

Les pays producteurs de cacao, dont la Côte d’Ivoire, pourraient considérablement améliorer la productivité des agriculteurs en leur donnant accès à de meilleures données foncières, a déclaré le directeur exécutif de l’Organisation internationale du cacao, Jean-Marc Anga.

“Nous pensons que les drones peuvent vraiment aider à résoudre le problème foncier”, at-il déclaré en marge d’une conférence à Abidjan, la capitale commerciale de la Côte d’Ivoire. “Nous discuterons de la question lors de notre prochaine réunion.”

Les drones de la société Biley, WeFly Agri

Depuis son lancement officiel en juillet, la société Biley, WeFly Agri, a commencé à travailler avec une coopérative de cacao de 3 000 membres pour cartographier plus de 9 000 hectares  de terres en dehors d’Abidjan. Le travail pourrait constituer un modèle pour d’autres agriculteurs et peut-être même aider à accroître l’accès aux prêts si les agriculteurs peuvent fournir les preuves cartographiées de leurs plantations en garantie, a t-il déclaré.

“Notre vision est de rendre l’agriculture plus précise, plus attractive et plus rentable”, a déclaré Biley lors d’une interview à Abidjan.

Une fois les plantations cartographiées, les drones de WeFly Agri peuvent aider les propriétaires à surveiller leurs récoltes, surveiller les maladies et interagir avec les employés sur le terrain.

Certes, les drones et les applications ne font que commencer en Côte d’Ivoire. Le pays impose également des exigences strictes en matière d’utilisation commerciale et agricole des véhicules aériens sans pilote.

Pourtant, pour le vétéran des producteurs de caoutchouc, Justin Yao, la technologie a déjà un effet positif.

Traversant la ferme de 1 415 hectares qu’il gère à Dabou, à l’ouest d’Abidjan, Yao raconte comment il a sauvé une plantation entière de la maladie des feuilles après avoir repéré une teinte jaune sur des images de drones. Il convient que la technologie pourrait être la clé pour résoudre les problèmes fonciers de longue date en Côte d’Ivoire.

«Chaque saison, il y a des combats dans des plantations à travers le pays, là où se trouvent les limites», a-t-il déclaré. “Les drones régleront le problème de la terre une fois pour toute.”

Pour lire plus https://intellivoire.net/en-cote-divoire-des-drones/

Rédactreur(trice)

0 commentaires

Laisser un commentaire