Arrivé il y a six mois à la tête des ressources humaines du groupe sénégalais Sedima, Sémou Diouf ambitionne de recruter une cinquantaine de personnes par an pour les différentes filiales du spécialiste de l’aviculture. 

Quelles sont vos prévisions de recrutement pour ce second semestre ?

Nous recrutons une cinquantaine de personnes chaque année, répartis sur nos quatre filiales qui comprennent les activités de production animale, les abattoirs, la distribution et notre implantation au Mali. D’ici la fin de l’année, nous engagerons donc 20 à 30 personnes. À côté de cela nous avons des besoins concernant la gestion du réseau KFC, dont nous avons décroché la master franchise en 2018. Le premier restaurant ouvrira dans quelques semaines à Dakar non loin de l’université Cheikh Anta Diop.

 

Quels types de profils recherchez-vous ?

Nos recrutements actuels concernent surtout des postes d’ingénieurs en distribution et de docteurs vétérinaires. L’activité commerciale a également besoin de technico-commerciaux, en particulier des profils diplômés disposant d’un à cinq ans d’expérience. Nous recherchons également des responsables de production et de reproduction pour lesquels nous avons plus de mal à cibler les bons profils.

À ce propos, comment repérez-vous les bons candidats ?

Nous sommes assez ouverts car l’intégralité de nos nouvelles recrues passent par une phase de formation en interne. Pour les profils expérimentés nous privilégions les réseaux sociaux professionnels comme LinkedIn plutôt que les cabinets de conseils. Nous avons également deux adresses mails où les candidats peuvent nous contacter et un espace recrutement sur notre site web. Concernant les jeunes diplômés, nous avons depuis longtemps construit un réseau de partenariats avec les écoles de la place et sommes régulièrement présent sur les salons de recrutement. Enfin, il y a moins d’un an, nous avons mené une importante campagne de recrutement qui nous a permis de constituer un intéressant vivier de candidats.

Commentaires : 0

Laisser un commentaire

Nos partenaires

Discutez avec Senagriculture Média
sur WhatsApp