Elevage Sénégal: Nioro : 290 moutons morts accidentellement.


Les éleveurs du village d'Aynoumane dans la commune de Médina Sabakh, département de Nioro sont dans la consternation. En effet, 290 moutons ont été décimés après l’ingestion d'une plante appelée Kamkoum.Devant la gravité de la situation, le ministre de l’élevage et de la production Animale, Samba Ndiobene Ka s'est rendu sur place à Médina Sabakh pour s’enquérir de la situation et apporter le soutien de l’État aux éleveurs sinistrés en ces circonstances difficiles.

Il a informé sur sa page Facebook que c’est tard dans la nuit d’avant-hier, qu’il a été informé de la perte de plus de 290 ovins dans le département de Nioro du Rip, plus précisément dans les communes de Médina Sabakh à Aynoumane. Il a aussi précisé que cette visite lui a servi également de tribune pour rappeler aux éleveurs les nombreux efforts consentis par l’Etat qui a dégagé une enveloppe de 3 milliards pour mieux les accompagner en cette période de crise COVID 19.

Pour les éleveurs cet événement survient au moment où ils ont de plus en plus de mal à trouver un tapis herbacé pour leurs bétails.

Rappelons que les plantes toxiques ont mauvais goût. Généralement, les moutons les délaissent, mais un accident peut arriver. Par exemple, lorsqu’ils n’ont pas assez d’herbe. Les bêtes se nourrissent alors de déchets d’élagage ou de légumes et ne remarquent pas qu’ils contiennent des éléments toxiques. Elles ne reconnaissent pas leurs ennemis biologiques sous forme séchée ou mélangée. Les jeunes sont de toute façon moins regardants alors faites particulièrement attention aux agneaux ! Il y a aussi les glands non-mûrs. Bien qu'ils soient très dangereux, les moutons les considèrent malheureusement comme un mets exquis.

 

Commentaires : 0

Laisser un commentaire

Telecharger gratuitement

En vedette

Accompagnement