Elevage : la covid19, aubaine pour le lait importé, mais pas pour le lait local


Six pays d’Afrique de l’ouest et du Centre-ouest et plus de 55 organisations de producteurs de lait local, même de la campagne ont appelé les dirigeants africains à investir davantage dans la filière lait. Ils ont par ailleurs, le 1er juin dernier, et à travers l’initiative << mon lait est local>> réfléchi sur l’avenir de la filière en Afrique. C’était au cours d’une conférence à l’occasion de la célébration de la journée mondiale du lait.

Les producteurs et productrices de lait local demandent aux chefs d’Etats des pays d’Afrique sus cités, et aux dirigeants des institutions d’intégration des régions de l’Afrique de l’Ouest et du Centre d’agir pour le développement de la filière lait déjà en difficulté. Cette filière peine à survivre à cause du dumping des produits laitiers européens.

Et les producteurs ont fait remarquer qu’avec la Covid-19, des producteurs laitiers du Burkina Faso, du Mali, de la Mauritanie, du Niger, du Sénégal et du Tchad ont enregistré de grandes pertes financières et du cheptel. Des difficultés d’accès aux marchés urbains et transfrontaliers, la fermeture des frontières, les restrictions de mouvements et les mesures de limitation de la mobilité interne empêchent l’écoulement des produits laitiers.

Lire aussi: Importation de lait poudre: le Sénégal 2ème derrière le Nigéria

Les marchés africains sont envahis à cause des exportations massives de certains pays du Nord de mélanges de poudre de lait écrémé avec la matière grasse végétale, notamment l’huile de palme.

La vente du lait importé à des prix plus bas que le lait local constitue aussi un énorme enjeu de pertes d’emplois pour les productrices et producteurs de lait local.

Selon Adama Coulibaly, directeur régional d’Oxfam en Afrique de l’Oues « la commission européenne investit des centaines de millions d’Euros pour soutenir les pays du Sahel et lutter contre les inégalités, mais elle ne doit pas reprendre d’une main ce qu’elle donne de l’autre ».

Hindatou Amadou, coordinatrice de la campagne régionale de << Mon lait est local>>, estime que tout cela entraîne une paupérisation continue des éleveurs,producteurs et de leurs familles. Ce qui contribue aux situations de crise alimentaire et à la malnutrition au sein des communautés. << La crise du Covid-19 va exacerber la concurrence des poudres de lait importées sur le marché laitier d’Afrique de l’Ouest et du Centre en ce sens que la politique de l’UE visant à subventionner le stockage de la surproduction de lait en Europe engendrera forcément un destockage vers l’Afrique. Ce qui pourrait anéantir les efforts visant la construction de la filière dans ces deux régions, comme l’offensive régionale lait engagée par la CEDEAO dans le cadre de la politique régionale d’appui au secteur agrosylvopastoral et halieutique ».  

Lire aussi: Elevage: la production de lait de brebis interesse maintenant les sénégalais

La campagne « mon lait est local »  exhorte la CEDEAO à

§  relever les taxes à l’importation des produits laitiers, à prendre des mesures ciblées d’exonération de TVA sur le lait local

§  à renforcer la transparence de marché y compris sur les mélanges de poudres rengraissées avec des huiles végétales et par l’étiquetage sur l’origine et la teneur en lait

§  conditionner les investissements étrangers dans des industries laitières à des obligations de collecte de lait local afin d’utiliser les nouvelles recettes fiscales pour soutenir le développement de la filière lait.

Depuis 2018, une pétition a été lancée par les initiateurs de cette campagne pour pousser les chefs d’États et les responsables des institutions régionales à protéger et à promouvoir véritablement ce secteur vital de leur économie. A ce jour, cette pétition a reçu 36 201 signatures sur 55 000.

Les organisateurs ont précisé qu’une <<marche virtuelle>> sera organisée en attendant le sommet ordinaire des chefs d’États de la CEDEAO. Elle mobilisera tous les acteurs du secteur et des sympathisants pour appeler les gouvernements à financer la mise en œuvre de la stratégie et du programme prioritaire d’investissements de << l’offensif régional lait>>.

 

Commentaires : 0

Laisser un commentaire

Telecharger gratuitement

En vedette

Accompagnement

Articles similaires