Chargement...

Le développement de l’apiculture en Casamance.


L’apiculture est une activité en plein essor au sud du pays. De nos jours ce secteur, parmi tant d’autres, est très productif et très pratiqué   par les habitants de cette région.


L’apiculture est l’élevage d’abeilles pour une production de miel et de cire. Ce domaine d’activité permet le développement de la région casamançaise. L’apiculture est une activité qui nécessite beaucoup d’attention, demande du temps aussi de la patience. Elle commence à prendre son envol en Casamance et beaucoup de personnes s’y intéressent maintenant, étant donné qu’elle participe au développement économique de la région. C’est un métier très risqué du fait qu’on peut rencontrer des difficultés telles qu’être victime de piqures d’abeilles ou simplement perdre la récolte si on n’a pas le matériel nécessaire et adéquat. Nous savons pertinemment que pour avoir du miel l’abeille à besoin de pollen pour ensuite la transformer en miel. Cette zone est alors très favorable pour la production du fait qu’elle est arborescente ce qui est un  potentiel non négligeable.

                                    

Pour le choix du matériel, l’apiculteur a besoin d’une tenue adéquate,  qui le met en sécurité pour éviter les piqures d’abeilles et des ruches pour le logement de la colonie. Pour une bonne récolte, l’apiculteur doit être attentionné car on  sait que la récolte prend du temps est n’est pas volumineuse. Il devra veiller sur les ruches  pour assurer une bonne production. Ainsi l’apiculteur se doit de protéger les abeilles contre des prédateurs allant des fourmis aux batraciens, des oiseaux  et même des reptiles  pour éviter d’éventuels risques de les perdre. Aussi il doit les protéger des maladies telles que les loques, l’acariose et la nosémose qui sont des menaces pour les colonies. On sait que dans le sud il ya une  forte présence d’arbres, ce qui est un atout très indispensable car l’abeille a le don de transformer les fleurs, pollen, eau et propolis pour produire du miel et de la cire. Maintenant, les hommes parviennent à améliorer les conditions, les matériaux et les techniques d’apiculture pour la rendre beaucoup plus moderne et passer de la cueillette à une production intensive de miel et de cire. En effet le climat joue un rôle prépondérant dans la sécrétion de nectar et, dans la région Casamançaise, il y a une pluviométrie favorable et un vent chaud (25° et 30 °  qui favorise la pollinisation et la récolte). Sur le plan économique, l’apiculture joue un role très important pour le développement de la région. Si on s’en tient aux chiffres donnés par le Pr MAMADOU NDIAYE, la tonne se rapproche de 900 dollars soit 215frcs le kg de miel, tandis que la cire pure c’est 315frs le kg soit une exportation de 17000 kg.

Dès lors, nous pouvons constater que ce secteur peut procurer à cette zone des ressources qui contribuent à son développement, apportent une nouvelle façon de mieux promouvoir l’activité et lui permettent de s’ouvrir à d’éventuelles collaborations pour une activité beaucoup plus moderne et un développement total de la région.

  Adjia Ndeye Awa Diop Camara

Rédactreur(trice)

0 commentaires

Laisser un commentaire