Des Zones de transformation des cultures de base au Togo, Côte d'Ivoire, Sénégal, Burkina et Guinée


L’Afrique dépense plus de $ 35 milliards par an dans l’importation de denrées alimentaires, un chiffre qui pourrait grimper à $ 110 milliards d’ici à 2025, si les tendances commerciales actuelles se poursuivent. Pour remédier à cela, la Banque africaine de développement entend créer des Zones de transformation des cultures de base, a souligné la semaine dernière le président de la Banque, Akinwumi Adesina, lors de l’assemblée 2018 de l’Agricultural & Applied  Economics Association (Association d’agriculture et d’économie appliquée, AAEA) qui s'est tenue à Washington, D.C. La Banque est déjà en train d’investir pour développer de telles zones dans plusieurs pays africains, dont en Afrique de l'Ouest, le Togo, qui reçoit $ 29,5 millions dans le cadre du Projet de transformation agroalimentaire (PTA-Togo, lire nos informations FCFA 16 milliards de la BAD pour le technopole agroindustriel de la Kara au Togo), mais aussi la Guinée, le Burkina


Commentaires : 0

Laisser un commentaire

Telecharger gratuitement

En vedette

Accompagnement