Le directeur de l’agence des Etats-Unis pour le développement international (USAID) Sénégal, Peter Trenchard, a salué mardi à Thiagar (Rosso-Sénégal, nord) les performances réalisées par le Sénégal dans la production et la transformation du riz.

 

"Les producteurs rizicoles ont fourni beaucoup de progrès et de performances dans la qualité de la production et de la transformation du riz’’, a-t-il dit à l’issue d’une visite sur les réalisations de l’USAID, à travers le projet croissance économique, dans la vallée du fleuve Sénégal. Selon lui, "le Sénégal a fait un bond notoire sur le plan des performances économiques, surtout dans le domaine agricole", ajoutant que c’"est un pays qui se dirige vers la voie de l’émergence".

 

Il a noté que depuis de nombreuses années, l’USAID appuie les producteurs de riz de la vallée du fleuve en "renforçant la chaîne de valeur riz, l’accès aux technologies, aux crédits, aux semences et engrais certifiés". Peter Trenchard qui a visité une unité de production, de transformation et de commercialisation du riz, à Thiagar, s’est réjoui d’avoir retrouvé "les anciens projets qu’il avait initiés alors qu’il était le responsable du projet USAID/croissance économique au Sénégal".

 

LIRE AUSSI : Pourquoi choisir la culture de pastèque entre avantages et inconvénients ( fiche technique)

 

L’USAID s’efforce à soutenir le secteur privé afin de "permettre, un partenariat public-privé, pour renforcer et augmenter les revenus des producteurs locaux de riz, afin que les communautés profitent largement des rendements des projets initiés par l’USAID", a-t-il fait savoir. Peter Trenchard a aussi indiqué que le projet USAID, croissance économique, a investi environ "26 millions de dollars, en 2018, dans la région de Saint-Louis, pour soutenir les secteurs de l’agriculture, de l’éducation et la santé".

 

Le directeur général de l’entreprise agricole "Coumba Nor Thiam" (CNT), Iba Sall, a salué l’appui de l’USAID qui lui a permis de réaliser ces performances agricoles tant au niveau de "la production, la transformation et la commercialisation du riz et à travers toute la chaine de valeur". Il a révélé avoir investi 2 milliards de francs CFA, sur fonds propres dans l’entreprise, ce qui lui a permis de réaliser "un réseau d’irrigation pour le pompage d’eau, d’un débit de 1116 litres/seconde".  Selon lui, "ce réseau permet aux petits exploitants agricoles de disposer de la consommation en eau pour leurs périmètres agricoles". Iba Sall a souligné que "la CNT produit 22.000 tonnes de paddy, annuellement, sur un périmètre de 1000 hectares, mais d’autres exploitants agricoles, affiliés à l’entreprise agricole, mettent en valeur 6.000 hectares, en double culture". Selon un document remis à la presse, le projet USAID, croissance économique, a aidé l’entreprise agricole "Coumba Nor Thiam" (CNT), à exploiter un vaste réseau de 3000 producteurs dans la vallée du fleuve Sénégal, en lui apportant une assistance technique dans le cadre de ses relations contractuelles avec les fournisseurs et un accès aux sources de financement.  

 

LIRE AUSSI : comment construire un batiment avicole en 4 étapes ?

 

 

 

 

 

APS

Commentaires : 0

Laisser un commentaire

Nos partenaires