Chargement...

Le virus de retour en Chine, et sur du poulet cette fois-ci


Le virus a été découvert lors d'un contrôle sur des morceaux de poulet importés du Brésil  premier producteur mondial de cette volaille.

 

Selon les annonces, jeudi 13 août, des autorités chinoises,le virus de retour en Chine, et sur du poulet cette fois-ci. Le virus qui déclenche la maladie du Covid-19 a été découvert, à l'occasion d'un contrôle de routine, sur des morceaux de poulet en provenance du Brésil. Le pays sud-américain est le premier producteur de poulets au monde. Selon les précisions du communiqué de la mairie de Shenzhen, au sud de la Chine, non loin de Hongkong, le coronavirus a été retrouvé sur plusieurs échantillons d'ailes de poulet congelées, échantillons qui avaient été prélevés le 11 août.

 

Les autorités assurent avoir « immédiatement » procédé au dépistage des personnes ayant été en contact avec les produits contaminés, ainsi que de leurs proches. Ces tests se sont tous avérés négatifs, selon le communiqué. 

 

Dans la province de l'Anhui (est), la mairie de la ville de Wuhu a par ailleurs annoncé jeudi la découverte du virus sur des emballages de crevettes en provenance d'Équateur. Ces paquets étaient conservés dans le congélateur d'un restaurant de la ville.

 

C'est la deuxième fois depuis début juillet que la Chine fait état de la présence du virus sur des paquets de crevettes équatoriennes. En juin, l'immense marché de gros de Xinfadi, à Pékin, avait été fermé après l'apparition d'un foyer épidémique concernant plusieurs centaines de personnes. Des traces du virus y avaient été détectées sur une planche à découper du saumon d'importation.



La contamination du poulet brésilien produit phare du marché chinois, pourrait entraîner une nouvelle chute du chiffre d'affaires de ce produit sur le marché chinois. En février 2019, Pékin avait imposé pour cinq ans de lourds droits antidumping au poulet brésilien, taxé entre 17,8 et 32,4 %. Le Brésil, de loin le premier producteur mondial de viande de poulet, était encore en 2017 le premier fournisseur de poulets surgelés en Chine, pour une valeur annuelle approchant le milliard de dollars et représentant près de 85 % des importations du géant asiatique. Il a perdu depuis des parts de marché au profit de la Thaïlande, de l'Argentine et du Chili, selon le cabinet spécialisé Zhiyan.

Rédactreur(trice)

0 commentaires

Laisser un commentaire