Côte d'Ivoire - le défi de la compétitivité de la filière caoutchouc.


Matière première très cyclique, le caoutchouc naturel a fait les beaux jours des producteurs ivoiriens, avant que les cours ne chutent et que des taxes n'écrasent le secteur. Les chiffres de la production d'hévéa en Côte d'Ivoire sont impressionnants. À lui seul, le pays produit 60 % du caoutchouc du continent : la récolte s'élevait en 2016 à 468 000 tonnes, 603 000 en 2017, et les prévisions pour l'année 2018 tablent à 720 000 tonnes de produit. Une hausse de la production de 20 % est même attendue ces trois prochaines années. Et pourtant, si ces données font de la Côte d'Ivoire le premier producteur d'hévéa d'Afrique, et le septième mondial, la réalité est tout autre pour les producteurs, qui subissent de plein fouet la baisse de leurs revenus. En 10 ans, ils ont été divisés par cinq. Une taxe controversée L'offre abondante proposée par la Thaïlande, l'Indonésie et le Vietnam – trois gros producteurs asiatiques – alimente


Commentaires : 0

Laisser un commentaire

Telecharger gratuitement

En vedette

Accompagnement