Pour une meilleure compétitivité des Petites et moyennes entreprises (Pme) sénégalaises évoluant dans le domaine de l’agroalimentaire, l’Association sénégalaise de normalisation (Asn) a sélectionné 10 entreprises pour diagnostiquer leur état en vue d’une certification au système Haccp (analyse des dangers et points critiques pour leur maîtrise).


Le système d’analyse des dangers et points critiques pour leur maîtrise (Haccp) est un critère de performance permettant aux entreprises du secteur agroalimentaire d’être plus dynamique sur le marché régional et international. C’est ainsi que l’Association sénégalaise de normalisation (Asn) a sélectionné 10 Petites et moyennes entreprises sénégalaises (Pme) en vue d’un diagnostic pour l’enclenchement d’une procédure de certification au système Haccp. C’est dans cette optique que, mardi dernier, lors d’un atelier préparatoire de diagnostic Haccp des Pme, organisé par l’Asn, en partenariat avec l’Organisation internationale de la Francophonie (Oif) et la Cellule nationale femmes, jeunes entrepreneurs et normalisation pour le Sénégal (Cnfjn), des contrats ont été signés par les responsables des entreprises sélectionnées.

Le président de l’Asn, Barama Sarr, a rappelé que ce projet est le fruit d’un partenariat entre leur structure, l’Oif et le Réseau normalisation et francophonie (Rnf). Depuis son lancement, le projet a, à son actif, plusieurs activités, notamment des séances de formation organisées avec l’Agence de développement des Pme (Adpme) pour fournir des connaissances pratiques relatives à la gestion de la qualité, aux bonnes pratiques d’hygiène et à la méthode Haccp. Ndèye Maguette Diop, responsable de la division agroalimentaire à l’Asn, a affirmé que le système Haccp était important pour assurer la salubrité des aliments.

  soleil

Commentaires : 0

Laisser un commentaire

Articles similaires

Nos partenaires