Burkina Faso - Reportage : Au Burkina Faso, les haricots magiques de sa majesté.


C’est un petit haricot vert à poils au drôle de nom. Le mung bean, ou haricot mungo, une légumineuse d’origine asiatique, est le nouvel espoir des paysans burkinabés. C’est du moins ce que croit Victor Tiendrébéogo, dit « le Larlé Naba », un grand chef coutumier au Burkina Faso. Ce jour-là, sous le soleil de midi, il ouvre les portes de sa ferme baptisée « Sompagnimdi » (« le bien fait ne doit jamais être oublié », un proverbe en langue moré), à Dapelogo, à 40 km de Ouagadougou. « Vous voyez ce grand champ ? Ce sont des plantations de mung beans, tout est bio ici, vous ne trouverez pas un seul gramme d’engrais chimique », affirme-t-il avec fierté en pointant l’horizon rempli de petites plantes à cosses. Vêtu d’un long pagne et coiffé de son éternel chapeau rouge, Victor Tiendrébéogo a l’aura des princes. Comme son père et son arrière-grand-père avant lui, il a été nommé il y a vingt-huit ans ministre du Mogho Naba, le roi des


Commentaires : 0

Laisser un commentaire

Telecharger gratuitement

En vedette

Accompagnement