C’est désormais officiel. La Banque africaine de développement (BAD) va annoncer, le 17 avril 2019 au Ghana, le lancement de dix-sept nouveaux programmes de subvention de projets en faveur des Petites et moyennes entreprises (PME) agroalimentaires, financés par le Fonds pour l’accélération du développement agricole (FADA), dans huit pays d’Afrique à savoir : le Ghana, la Tanzanie, le Burkina Faso, le Malawi, le Mozambique, l’Éthiopie, le Nigeria et le Sénégal. 

Géré par le département de l’Agriculture et de l’agro-industrie de la Banque africaine de développement, le FADA finance sous forme des subventions les coûts de développement d’un large éventail d’infrastructures agricoles couvrant toute la chaîne de valeur, de la production à la vente. Les projets ciblés vont des routes de desserte rurale à l’irrigation, en passant par les unités de transformation et de commercialisation, ainsi que les dispositifs de sous-traitance. Les PME africaines du secteur agroalimentaire sont accompagnées dans leurs activités de préparation de projets, afin d’en faciliter le démarrage. Le FADA est appuyé par les gouvernements américain (via USAID), danois (via DANIDA) et suédois (via SIDA).

Le Fonds est axé sur les projets qui contribuent à la sécurité alimentaire, à l’amélioration des revenus et des moyens de subsistance des petits exploitants et à la création d’emplois.

Les projets seront déployés dans dix pays membres régionaux de la Banque : le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, l’Éthiopie, le Ghana, le Malawi, le Mozambique, le Nigeria, le Sénégal et la Tanzanie.                            

Commentaires : 0

Laisser un commentaire

Articles similaires