Au Sénégal, une école vétérinaire à vocation panafricaine.


En ce jour de grève à l’université Cheikh-Anta-Diop de Dakar (UCAD), les pierres jonchent l’avenue du même nom. Les forces de l’ordre font front devant l’entrée principale, les étudiants se bouchent le nez et se pressent pour se protéger des gaz lacrymogènes. Si Enguerrand Gelinet, étudiant franco-sénégalais à l’Ecole vétérinaire de Dakar, court, lui, c’est pour ne pas arriver en retard à son devoir, vendredi 9 novembre. Un camarade togolais lui emboîte le pas. Marocains, Tunisiens, Béninois, Ivoiriens, Burkinabés, Burundais, Gabonais, Rwandais... Pas moins de 22 nationalités se côtoient dans les amphithéâtres de l’école. Problématiques africaines Celle-ci a dû rêver mieux pour fêter ses 50 ans d’existence. Créée en 1968 pour faire face au développement de l’agriculture et de l’élevage après l’indépendance des Etats africains dans les années 1960, l’Ecole inter-Etats des sciences et médecines vétérinaires (EISMV)


Commentaires : 0

Laisser un commentaire

Telecharger gratuitement

En vedette

Accompagnement