Au Sénégal, le coût de la campagne agricole 2020/21 sera de FCFA 60 milliards


Au Sénégal, le coût de la campagne agricole 2020/21sera de FCFA 60 milliards (€ 92 millions), en augmentation de FCFA 20 milliards par rapport à l’année dernière, a expliqué le ministre de l’Agriculture et de l’équipement, Moussa Baldé, à notre confrère du Soleil.

Plus précisément, les semences de riz seront subventionnées à 100%, la campagne devant également être l’occasion d’augmenter les semences de mil et de maïs et permettre une production céréalière de 3,4 millions de tonnes (Mt), en hausse de 23 % par rapport à la campagne précédente. Parallèlement, les quantités d’engrais disponibles vont atteindre 150 000 tonnes cette année, soit une augmentation de 50 %. Enfin, l’Etat a décidé de maintenir le prix de cession des semences d’arachide malgré l’augmentation importante des prix observés au cours de la campagne de commercialisation.

Lire aussi: Campagne agricole: 300 tonnes de semences d'arachides sur un quota de 1286 mises en place.

 

Parmi les 3,4 millions de tonnes (Mt) de production de céréales, on compte 1,5 Mt de riz, 950 000 t de mil et 630 000 t de maïs. Parallèlement, la production d'arachides est attendue à 1,5 Mt, diverses espèces telles que le manioc, la pastèque et le niébé à 3,3 Mt et 25 000 tonnes de coton.

Le budget de FCFA 60 milliards se décompose comme ceci : FCFA 23,5 milliards pour les engrais, FCFA 15 milliards pour les semences d’arachides, FCFA 12,5 milliards pour diverses semences (riz, niébé, maïs, sorgho, sésame fonio, pastèque et manioc), FCFA 3 milliards pour les semences de pomme de terre, FCFA 900 millions pour le soutien au prix des producteurs de coton, FCFA 3 milliards destinés aux programmes d’équipement du monde rural, FCFA 1 milliard pour le programme de relance de la filière banane, FCFA 100 millions pour le programme de micro-jardin et FCFA 1 milliard pour la protection phytosanitaire.

 Lire aussi: Au différents tempos pour la préparation de la campagne agricole selon les régions

Ainsi, a souligné le ministre, l'Etat augmente de 5 % la subvention pour les engrais, les quantités de semence de riz passe de 7 000 t à 10 000 t (toujours subventionnée à 100 %), les quantités de semences de niébé passent de 11 500 t à 15 000 t, le maïs de 1 750 t à 3 000 t, le manioc de 13 000 ha à 20 000 ha. Concernant l’arachide, les semences s’élèveront à 72 000 t, comme l’année précédente. L’argent supplémentaire permettra de revaloriser le prix aux fournisseurs -qui passe de 40 à 70 FCFA/kg- afin de compenser le renchérissement des prix de collecte, et augmenter la subvention de 10 % pour maintenant les prix de cession aux producteurs à des niveaux similaires que l’année dernière.

 

Commentaires : 0

Laisser un commentaire

Telecharger gratuitement

En vedette

Accompagnement

Articles similaires