AU SÉNÉGAL, L’AGROÉCOLOGIE AU SERVICE DES POPULATIONS… ET DE LA PLANÈTE.


70 % des Sénégalais sont paysans. Constatant que l’agriculture conventionnelle ne leur permet pas de vivre correctement, Caritas promeut le retour à des techniques ancestrales et écologiques: l'agroécologie. Exemple dans la région de Kaolack, dans le sud du pays, où agroécologie rime avec autosuffisance alimentaire et préservation des lieux de vie. Mbowen Souley, dans le sud du Sénégal. Le soleil a à peine pointé le bout de son nez que déjà les 65 femmes maraîchères soutenues par Caritas Kaolack s’activent. L’une puise l’eau du puits grâce à une pompe solaire qui permet d’aller chercher l’or bleu à 110 m de profondeur. L’autre bine la terre pour que l’eau pénètre dans le sol. Une autre encore récupère les excréments d’une des onze chèvres de l’exploitation pour en faire de la fumure et fertiliser le sol. Ici, point de pesticides ou d’engrais chimiques : tout est naturel. Les semences organiques (de tomates, laitues, oignons,


Commentaires : 1

  • avatar
    Aliou kane

    votre article est intéressant j'y est beaucoup appris, je suis jeune étudiant et cultivateur en même temps, j'aimerais pouvoir travailler avec votre ONG. Merci mon Tel:772446186

Laisser un commentaire

Telecharger gratuitement

En vedette

Accompagnement