La Mécanisation agricole : les terres du Sénégal qui ne demande qu’à être exploiter


De nos jours, la majorité des agriculteurs africains continue de travailler à la main, en particulier en Afrique subsaharienne où il n’y aurait qu’un peu plus de 200 000 tracteurs – pour 28 millions à l’échelle mondiale. Il existe ainsi un fossé entre les agricultures des pays développés et celles qui n’ont pas bénéficié de l’industrialisation des matériels de production, à quelques exceptions près. Dans le contexte Sénégalais, la production dans le secteur agricole se répartit de manière suivante : 60 % est assuré par les hommes, 30 % par la force animale et seulement 10 % par les moteurs. Una analyse qui en dit beaucoup sur le niveau de mécanisation de l’agriculture. La traction animale, introduite dans les années 1950 reste l’outil préféré des paysans locaux, malgré les diverses mesures incitatives développées pour faire évoluer les habitudes des acteurs du secteur. De plus un grand nombre des exploitations agricoles sont des structures f


Commentaires : 0

Laisser un commentaire

Telecharger gratuitement

En vedette

Accompagnement

Articles similaires