Appui à la résilience dans les filières agricoles dans le monde rural pour faire face au changements climatiques.


Le ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rurale, en collaboration avec l’Onuduc,  le Fonds International pour le Développement de l’Ariculture (Fida) et ses autres partenaires étrangers, a procédé hier au lancement officiel de son Projet d’appui à la résilience dans les filières agricoles.
Réunissant la plupart des directeurs d’Agences régionales pour le développement  (Ard), les inspecteurs de l’Elevage et d’autres acteurs de l’agriculture et de l’élevage, cette rencontre a    surtout été l’occasion de faire face aux dégradations engendrées par les changements climatiques et des états de pauvreté nés de cette situation. Autrement dit, il s’agit de phénomènes naturels qui plongent les populations dans une situation de précarité et d’insécurité alimentaire dans les régions d’intervention du Projet d’appui aux filières agricoles (Pafa/Extension). Compte tenu de la salinisation des terres et d’une pluviométrie qui n’est pas encore maîtrisée, ce projet vient lever toute équivoque et aider les producteurs à adopter une nouvelle forme d’exploitation plus conforme aux réalités en vigueur et aux besoins structurels des populations en général. Il s’agit aussi de développer des mécanismes qui permettent aux producteurs d’être, pour la plupart, en conformité avec les réalités en repérage sur le terrain. Ce programme, faut-il le souligner, est intégré et confié aujourd’hui au Projet d’appui aux filières agricoles (Pafa) pour une complémentarité par rapport à l’expérience vécue par le Pafa sur le terrain agricole, couvert par la région de Kaolack.
    Sud Quotidien

Commentaires : 0

Laisser un commentaire

Votre numéro du mois est arrivé

En vedette

Accompagnement

Articles similaires

Discutez avec Senagriculture Média
sur WhatsApp