Le succès de son père à la SEDIMA luit dans ses yeux mais ne l’aveugle point. Anta Babacar Ngom Bathily a osé apporter sa flamme au royaume des lumières. En novembre 2013, sur les cimes de l’aviculture au Sénégal, le « roi du poulet » céda le trône à la princesse. Elle n’avait que 26 ans pour charger sur ses épaules la plus grande entreprise de l’aviculture au Sénégal. Tel père, telle fille !
Studieuse, sa jeunesse porte ce qualificatif. La géographie du savoir s’est rétrécie quand Anta Babacar Ngom a entamé sa longue et riche conquête spirituelle. Elle la mène hors des frontières de son pays, plus précisément à l’université de York au Canada où elle obtient un bachelor en économie. Mais un tel chemin reste à être celui d’une combattante quand l’horizon dresse devant la fille du richissime fondateur de la SEDIMA, Babacar Ngom, un lourd fardeau : les commandes de cette entreprise. Alors, mieux vaut se pousser des ailes pour s’envoler vers Paris afin de compléter son cursus universitaire. Le savoir n’a pas de frontières, à l’image de ses ambitions. Anta Babacar Ngom Bathily capitalise deux diplômes dans la capitale française : un master en technologie de l’information et en gestion de projet à l’université Dauphine et un MBA à Science Po Paris, spécialisé dans la communication. [caption id="attachment_1562" align="alignnone" width="299"] Anta Babacar Ngom Bathily, Directrice Générale à SEDIMA à l'Hôtel Sofitel Ivoire lors du Africa Ceo Forum, Abidjan, Côte d'Ivoire, mars 2016.[/caption] En juillet 2010, retour au pays natal. Anta Babacar Ngom Bathily entre à la SEDIMA en prenant l’escalier. A la clef, un baptême par immersion. Elle devient la directrice de la stratégie et du développement dans cette entreprise à 25 ans. Quatre ans de moins, c’était l’âge qu’avait son père quand il a fondé en 1976 la SEDIMA. De 120 poussins en cette année, elle est passée de 14.000.OOO de poussins par an en 2010. De 60.000 FCFA comme capital initial, la SEDIMA est à 2 milliards de FCFA en 2012. Une progression fulgurante qui témoigne l’immense travail abattu par le fondateur de cette entreprise spécialisée dans la production de poussin et de matériels avicoles. Son successeur ne déroge pas à cette règle. En attestent les nombreuses distinctions reçues par Anta Babacar Ngom Bathily depuis qu’elle a pris la direction générale de SEDIMA group. En janvier 2016, elle reçoit le prix de l’entrepreneur business award à Bamako. Un prix remis à l’occasion du premier forum de la jeunesse et de l’entrepreneuriat entre l’Afrique et la France. Un an plus tard, lors de la cinquième édition de l’Afrique CEO Forum à Genève, Anta Babacar Ngom Bathily est nommée la plus jeune chef d’entreprise devant plus de 1000 participants venus de plus de 63 pays. Sur le podium de l’excellence, la directrice générale de SEDIMA group vise plus loin. A 32 ans, elle est 32 ᵉ dans le classement de Jeune Afrique des 50 femmes d’affaires les plus influentes du continent. Loin d’un hasard pour quelqu’un qui s’est armée de détermination pour faire plus que son père dans le secteur de l’aviculture au Sénégal. Alors le parricide n’est plus un crime.

Commentaires : 0

Laisser un commentaire

Nos partenaires

Discutez avec Senagriculture Média
sur WhatsApp