Agronome 4.0 pour une agriculture bienveillante...


Agronome de formation, Cheikh Loum travaille au développement d'une application mobile qui permettra de lutter contre les insectes ravageurs - araignées rouges, chenilles, mouches blanches, pucerons, etc. - en utilisant des méthodes respectueuses de l’environnement. Son projet est soutenu dans le cadre du programme PARFAO (Promouvoir l’agroécologie par la recherche et la formation en Afrique de l’Ouest) dont l’AUF est partenaire. Nous l'avons rencontré.


Quand il parle du Sénégal, c’est toujours avec ferveur et poésie. De cet amour pour sa terre natale, Cheikh Loum a fait son métier. Plus qu’une profession, c’est une vocation qui est née très tôt, lorsqu’il s’occupait des plants de gombo et de maïs dans le jardin familial. Devenu agronome en 1997, Cheikh Loum est aujourd’hui le référent Afrique de l’Ouest en agro-écologie chez Eclosio (ONG de l’Université de Liège). « J’ai choisi de me spécialiser en agriculture biologique et en agroécologie après une première expérience de maraîchage », raconte-t-il.

Expérience formatrice, qui lui fait prendre conscience de l’usage abusif de pesticides dans les champs, au détriment de tous les écosystèmes. Bien décidé à « faire sa part », Cheikh Loum suit alors de nombreuses formations pour une agriculture bienveillante.

A gauche : Cheikh Loum

« Protège ton champs »

Il coordonne aujourd’hui le projet Ar Sa Tol, dans le cadre du programme PARFAO (Promouvoir l’agroécologie par la recherche et la formation en Afrique de l’Ouest) dont l’AUF est partenaire.

« Ar Sa Tol, cela veut dire “Protège ton champ” en sénégalais, confie-t-il. Ce projet vise à développer une application mobile conçue pour lutter contre les insectes ravageurs – araignées rouges, chenilles, mouches blanches, pucerons, etc. – en utilisant des méthodes respectueuses de l’environnement ».

Engagée dans la préservation de l’environnement et des écosystèmes, l’AUF soutient financièrement cette initiative. « Cette subvention nous a permis de développer un prototype, en partenariat avec l’incubateur de l’Université Gaston Berger de Saint- Louis (Dakar, Sénégal) qui est membre de l’AUF. »

Concrètement, Ar Sa Tol fonctionnera sans connexion internet, grâce à des images comparatives. « À partir de ses observations, l’agriculteur pourra identifier le ravageur de façon précoce et choisir une méthode de lutte fondée sur les principes de l’agro-écologie ». Cette application, qui offre une alternative de choix aux fiches techniques en papier, devrait voir le jour en  2019.

L’Agro-écologie, ça se transmet

Depuis 2017, Cheikh Loum a rejoint l’ONG Eclosio comme référent Agroécologie Afrique de l’Ouest. Ses missions ? Promouvoir l’agroécologie comme méthode de développement durable, apporter un appui méthodologique et technique dans la production agricole tout en renforçant les compétences des équipes de terrain et des organisations partenaires.

AUF

Commentaires : 0

Laisser un commentaire

Votre numéro du mois est arrivé

En vedette

Accompagnement

Nos partenaires

Discutez avec Senagriculture Média
sur WhatsApp