Agrobusiness : le palmier à huile, une chance pour l’Afrique.


Depuis 2012, des industriels asiatiques et européens se ruent vers des terres africaines pour le planting du palmier à huile. Il peut être une chance pour le continent, à condition que le développement rural ne rime pas avec la menace environnementale. Que ce soit au Cameroun, au Congo, en Angola, en Côte d’Ivoire, en Tanzanie ou au Mozambique, plus de 2,5 millions d’hectares sont déjà tombés dans l’escarcelle des agro-industriels, avides de terres arables disponibles pour la culture – très rentable – du palmier à huile. «Aujourd’hui, un producteur gagne en net quelque trois mille dollars par hectare et par an », explique Alain Rival, chercheur au Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement. Entre 2000 et 2011, le prix de l’huile de palme a presque été multiplié par quatre. La demande de cette matière première, massivement utilisée dans l’agroalimentaire (chocolat, biscuits, huile de


Commentaires : 0

Laisser un commentaire

Telecharger gratuitement

En vedette

Accompagnement