Agroalimentaire : les ambitions panafricaines d’Ameth Amar pour NMA.


L’entrepreneur sénégalais vient de redémarrer les ex-Moulins Sentenac, rachetés en 2015. Une usine ultramoderne avec laquelle il se projette en Angola et au-delà, tandis que la concurrence s’intensifie à domicile. Sans tambour ni trompette, Ameth Amar poursuit son aventure industrielle au Sénégal. En dépit de sa grande discrétion, il n’en est pas moins, aujourd’hui, l’un des hommes d’affaires les plus fortunés du Sénégal. Au cours de l’entretien accordé à Jeune Afrique, l’intéressé s’exclame dans un éclat de rire qu’il « aimerai[t] bien en faire partie », avant de préciser : « Honnêtement, je n’en sais rien, car je ne dispose pas de données objectives pour en juger. » La Nouvelle minoterie africaine-Potou (NMA), ex-Moulins Sentenac (MS), le deuxième pôle industriel de son groupe, implanté à Bel-Air, près du port de Dakar, vient d’entamer sa production de farine panifiable, de pâtes alimentaires et de provende (nourriture


Commentaires : 0

Laisser un commentaire

Telecharger gratuitement

En vedette

Accompagnement