A Boulel, un domaine agricole suscite espoir et impatience.


Le domaine agricole communautaire (DAC) des "Terres neuves" de Boulel, dont les travaux devraient démarrer dans un an, suscite un espoir mêlé d’impatience chez les populations de cette commune située dans la région de Kaffrine .

Le coordonnateur national du Programme des domaines agricoles communautaires (PRODAC), Pape Malick Ndour, a annoncé, la semaine dernière, le démarrage dans un délai d’un an, des travaux du DAC des "Terres neuves" de Boulel, une commune située à 21 kilomètres de Kaffrine. Plusieurs personnes interrogées par l’APS ont fait part de la joie qui les animent depuis l’annonce de cette initiative agricole par M. Ndour. Elles ne cachent pas leur impatience de voir démarrer les travaux de ce domaine agricole communautaire."Nous sommes contents et très impatients de voir ce DAC qui, une fois installé, permettra à nos jeunes de ne plus aller à Dakar et de ne plus s’expatrier. Le domaine agricole de Boulel va certainement booster l’économie de la région de Kaffrine", a dit le chef du village de Boulel, Malick Wilane.

Lire aussi: ORAGROUP 20 millions d'Euros pour appuyer les campagnes agricoles en Afrique de l'Ouest

Selon Souleymane Diouf, un jeune du même village, les populations locales sont "très pressées" de voir "ce DAC tant évoqué" par les autorités se réaliser. "Aujourd’hui, nombreux sont les jeunes de notre localité qui se rendent à Dakar ou ailleurs pour travailler. Ce domaine agricole, une fois installé, va inverser la tendance de l’exode rural", parie M. Diouf.

Aussi plaide-t-il pour le renforcement des capacités des jeunes de Boulel, afin qu’ils puissent avoir plus de chances d’être employés par le DAC.A La réalisation de ce projet agricole "va réduire de manière considérable le chômage des jeunes" dans la commune de Boulel, s’est également réjoui Aliou Ka, le président de la commission ammoniac de cette localité. Il ne manque pas de se confondre en remerciements envers les pouvoirs publics, pour cette initiative.

 "L’implantation d’un DAC dans la région, à Boulel surtout, vient à son heure. C’est vraiment une aubaine pour les populations, les jeunes et les femmes notamment. Nous sommes contents et très impatients de voir ce domaine agricole. Il va booster l’économie de la région de Kaffrine, qui est confrontée à un déficit d’emplois des jeunes", a renchéri la conseillère municipale Aïda Badiane. Pour Abdoulaye Ndiaye, un adjoint du maire de Boulel, le choix de cette commune pour l’implantation de ce projet "n’est pas fortuit", cette localité ayant "toujours été une zone d’expérimentation de l’agriculture"."Le DAC est à sa place. Nous cherchions 1.000 hectares, et les villages de Boulel Touba, Walkéré et Woré Lanel nous en ont octroyés 2.000", a-t-il souligné, affirmant que les populations locales sont impatientes de voir démarrer l’exploitation du domaine agricole.Selon le coordonnateur national du PRODAC, le DAC des "Terres neuves" sera érigé dans la commune de Boulel, sur une superficie de 2.000 hectares. Le financement prévu pour le domaine agricole de Boulel s’élève à 11 milliards de francs CFA, a-t-il dit.

Lire aussi: Le DAC de Dodji permettra la création de 10.000 emplois

Cette initiative devrait générer 30.000 emplois dont 8.800 directs, selon Pape Malick Ndour, qui ajoute que le DAC de Boulel prévoit des aménagements hydro-agricoles, des forages et des pistes rurales. De petites unités de transformation de produits seront également installées.

 Source: APS

Commentaires : 0

Laisser un commentaire

Votre numéro du mois est arrivé

En vedette

Accompagnement

Articles similaires

Nos partenaires

Discutez avec Senagriculture Média
sur WhatsApp