Atelier régional de sensibilisation sur les politiques alimentaires urbaines : une prévoyance pour l’insécurité alimentaire dans les villes africaines.


*Dans le cadre des politiques alimentaires urbaines, un projet de pilote sous l’accompagnement de l’organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) est en œuvre depuis janvier 2016. Ce projet, qui est à l’image du micro-jardinage concerne trois villes africaines. Ainsi, un atelier régional de sensibilisation sur les politiques alimentaires urbaines s’est tenu ce mardi 30 janvier 2018 a l’hôtel fleur  de lys de Dakar. 

Dans cette optique de sensibilisation, la FAO met un accent particulier sur la promotion de la sécurité alimentaire et nutritionnelle pour les villes à travers la coopération Sud-Sud. C’est-à-dire, une réunion de trois villes africaines. Sur ceux, la coordonnatrice du projet, Madame Coumba Ly Diaw de la FAO affirme « le projet est  un projet pilote qui a commencé en janvier 2017 qui a réuni trois villes africaines à savoir, Dakar, Douala et la ville de Praia en partenariat avec la FAO sur une réflexion de partage des compétences, de connaissances en l’occurrence des techniques de micro-jardinage, afin de favoriser d’abord la coopération entre les villes africaines, mais aussi de créer des mécanismes de coopération entre ces villes pour des systèmes alimentaires plus durables ».

                                                

Par conséquent, cet atelier est une opportunité de partage des expériences vécues, des leçons à tirer et des perspectives pour mieux répondre aux défis de l’insécurité alimentaire dans les villes africaines. Des résultats encourageants ont été observés convenablement :

  • A un renforcement de capacité avec une formation de formateur des pays sur les techniques de micro-jardin à douala et à Praia.
  • Une institutionnalisation du cadre de partenariat à travers la signature de convention entre les villes.
  • Un renforcement du cadre de partenariat entre les institutions et les mairies.
  • Un accompagnement des villes de Douala et de Praia au suivi de la formation qui s’est traduit par la mise en place d’un centre de formation et de démonstration du micro-jardin.

« Dans le cadre de l’expérimentation, on a déjà mis en place le centre de formation et de démonstration du micro-jardin à Douala ». Nous confie monsieur Hervé Ambatta, représentant de la ville de Douala et coordonnateur technique du projet micro-jardin pour la ville de Douala.

                                                     

En effet, La ville de Dakar joue un rôle majeur dans les activités de la FAO notamment dans ce projet de micro-jardin. La municipalité de Dakar a eu le financement de la ville de Milan pour l’accompagnement de la formation des bénéficiaires du projet. En réalité, il y’a douze centres de formation qui appartiennent à la ville. La ville alimente les sites en eaux, l’assistance technique avec des techniciens en horticulture, et la sécurité des sites. Et d’après Madame Mbodji Ndeye Ndack Pouye, 80% des bénéficiaires de ce projet sont des femmes. Les dix-neuf commune de la ville de Dakar ont été couverte. Mais le projet se limite au département de Dakar.

 

Doudou Diop

.

Commentaires : 0

Laisser un commentaire

Votre numéro du mois est arrivé

En vedette

Accompagnement

Nos partenaires

Discutez avec Senagriculture Média
sur WhatsApp