10 000 Hectares pour AFRI-PARTNERS : Dodel proteste contre la dilapidation des terres, et refuse "l'esclavage" de type moderne.


Afri Partners aura beau se prévaloir d’une délibération du conseil municipal, d’une approbation du préfet et d’un décret du Président de la République déclarant d’utilité publique le projet, elle peinera, au vu de l’ampleur de la résistance, à entrer en possession des 10.000 hectares qu’elle revendique. Dodel refuse d’échanger ses terres à juste 2 milliards de francs sur 40 ans à verser aux mairies, encore moins avoir droit à 1.000 emplois non qualifiés. Pour Amadou Mamadou Sakho, Président du Collectif né pour défendre Dodel dans cette affaire, il s’agit de refuser ” l’esclavage moderne ” et de vendre à vil prix des terres qui font vivre plus de 23 villages et qui pourraient coûter jusqu’à 100 milliards. ” C’est de l’arnaque ! ” peste-t-il. Autant dire d’emblée qu’entre Afri Partners et ce collectif, le blocage est manifeste. La société Marocaine est, en effet, bien partie pour ne point trouver d’entente avec les populatio


Commentaires : 0

Laisser un commentaire

Telecharger gratuitement

En vedette

Accompagnement